Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Messages d'Ici et d'Ailleurs

3 en 1

5 Décembre 2016, 07:10am

Publié par Maryline Martel

Bonjour,

il y a des moments où je suis d'une candeur époustouflante et j'arrive ainsi à m'écorcher le coeur... Heureusement, je sais me relever.

Nous avons tous en nous un enfant intérieur : c'est cette partie de nous très émotive qui détient toutes nos vérités. Alors quand il est blessé, il faut avertir la mère intérieure c'est-à-dire faire appel à notre côté féminin qui va le câliner et le rassurer. Et le père intérieur, alerté par tout ce bruit, arrivera pour agir et se manifester à l'extérieur.

Je vous prends un exemple : j'ai offert mon aide à quelqu'un que j'aime beaucoup et comme elle a accepté, je croyais qu'elle saisirait la main tendue mais que nenni ! Elle n'était pas prête ou... Peu importe la raison !

Mon "petit moi" s'est sentie très triste alors la "plus tendre" de moi est arrivée pour lui dire que ce n'était pas grave et qu'il fallait continuer ma route. Le "côté masculin" est alors apparu et m'a dit d'écrire pour me libérer.

Alors quand vous vous sentez mal, commencez donc par vous écouter et ensuite, agissez ! et tout finira par s'arranger.

Excellente semaine.
Maryline

 

Je peux le faire...

Je peux le faire...

Voir les commentaires

Nouvelle vision

1 Décembre 2016, 08:09am

Publié par Maryline Martel

Bonjour,

hier une amie m'a demandé : "Comment fais-tu pour aimer sans souffrir ?" et j'ai répondu tout naturellement : "J'aime de manière inconditionnelle." 

Cela signifie que je n'attends rien de l'Autre, que je ne cherche plus à le contrôler et que j'ai cessé de me soumettre. 

Longtemps on a fait sangloter les amoureux dans les poèmes et on a écrit des tragédies autour de ce thème. On a instillé la peur du lendemain dans le coeur des amants et on a ainsi troublé leur instant présent.

Mais aujourd'hui, je veux crier haut et fort que l'Amour est toujours le plus fort et qu'Il est l'ami du Bonheur qui fait battre tous les coeurs...

Lumineusement,

Maryline

 

Voir les commentaires