Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Messages d'Ici et d'Ailleurs

Soleil

26 Mars 2016, 07:46am

Publié par Maryline Martel

Bonjour,

je crois vous l'avoir déjà écrit mais j'adore cette phrase : "Il y a trois choses que l'on ne peut cacher : le Soleil, la Lune et la Vérité" et c'est tellement vrai.

Nous avons chacun une Vérité qui n'appartient qu'à nous et que nul ne pourra changer. On peut essayer de changer son caractère ou son physique, mais on ne peut modifier son essence même.

Alors parfois, on souffre parce que les choses ne se passent pas très bien (un échec professionnel, une rupture amoureuse, une crise identitaire), mais plus on va tenter de se soumettre, plus notre Âme va se rebeller et surtout rien de bon n'en sortira.

Que faire alors ? Patienter, écouter son cœur et seulement lui, croire en sa bonne étoile et accepter d'être mis à l'épreuve (épreuves que nous finirons par surmonter parce que la Vie ne nous envoie que celles que nous sommes capables de gérer) et continuer d'avancer.

L'adaptation est parfois longue, mais il ne peut en ressortir que du positif parce que le Bonheur est notre ultime but à tous.

Je vous souhaite à toutes et à tous une journée pleine de Soleil et d'Amour Inconditionnel, le seul qui vaille la peine d'être vécu...

Maryline

Soleil

Voir les commentaires

N'importe nawak !

22 Mars 2016, 07:56am

Publié par Maryline Martel

Hello,

il y a peut-être une faute dans le titre mais faut m'excuser, j'ai quitté l'adolescence il y a quelques années...

Cependant, je n'ai rien oublié de cette période charnière de la Vie : des peurs du regard de l'Autre, des fous-rires, de la pression des adultes pour réussir des études qui parfois ne servent qu'à les contenter eux, des amitiés "à la Vie à la Mort", des responsabilités trop tôt endossées, des flirts insouciants et tant de choses encore...

C'est une période où les sens sont exacerbés, où les émotions nous dévorent le cœur et où il est si facile de basculer dans le Néant.

C'est le moment où la fragilité côtoie quotidiennement la force, celui où l'on refuse une main qui se tend parce qu'on préférerait encore se blottir dans des bras sécurisants (mais il nous faut devenir grands !)...

Alors pour que la transition entre l'enfance et l'âge adulte se passe le mieux possible, restons TOUS sincères avec nous-mêmes : ne laissons aucun préjugé briser notre spontanéité et laissons doucement le temps couler...

Fougueusement et tendrement à la fois,

Maryline

N'importe nawak !

Voir les commentaires